Fontfroide : beaucoup d'histoire, mais aussi des loisirs

Fontfroide : beaucoup d'histoire, mais aussi des loisirs

L'Abbaye de Fontfroide, à l’origine, un grand centre religieux occitan

 

L’abbaye, fondée en 1093, tire son nom de la source se trouvant à proximité, la « Fontaine Froide ». Rattachée à l’Ordre de Cîteaux en 1145, elle est surtout connue pour le rôle que jouèrent durant les XIIème et XIIIème siècle ses moines cisterciens aux côtés de Rome dans la lutte contre les Cathares, très nombreux en Occitanie. En 1208, l’assassinat de Pierre de Castelnau, moine de Fontfroide devenu légat du Pape, décida finalement le souverain pontife à lancer la croisade contre les Albigeois. Et au siècle suivant, l’abbaye de Fontfroide eut l’honneur d’être brièvement dirigée par le futur pape Benoît XII, alors qu’il n’était encore qu’évêque.

 

Un trésor architectural

 

L’abbaye a longtemps conservé un aspect sobre et dépouillé, qui se voulait le reflet de la piété de ses moines. Mais au XVème siècle, le monastère se dota d’une imposante cour d’honneur, de magnifiques frontons et de verdoyants jardins en terrasses. Peut-on voir dans cette inflexion architecturale le reflet d’un assouplissement de la règle monastique ? Sans doute… On rapporte que les frères pensionnaires s’autorisèrent progressivement à introduire de la viande dans leur écuelle, et même du chocolat !

Une abbaye-musée

La vie monastique cessa complètement pendant Révolution Française, tandis que l’établissement fut transmis aux Hospices de Narbonne en 1791. Il faut attendre 1908 pour que l’artiste et conservateur de musée Gustave Fayet et sa femme Madeleine remportent l’abbaye aux enchères. Ainsi les murs de l’abbaye s’enorgueillissent d’œuvres d’artistes, parmi lesquels Odilon Redon, dont on peut admirer le Jour et la Nuit dans la grande bibliothèque. La famille Fayet, toujours propriétaire de l’établissement, poursuit aujourd’hui l’œuvre de son auguste aïeul Gustave.

 

Une des plus grandes roseraies du Sud de la France

Pas moins de 2500 rosiers composent la roseraie de Fontfroide ! Des variétés anciennes côtoient des espèces plus récentes, dans un étourdissant feu d’artifice de pétales colorées que l’on peut admirer de la mi-mai à fin septembre. Ne loupez pas la Rose « Abbaye de Fontfroide », issue d’un rosier créé sur-mesure et donnant d’élégantes fleurs doubles d’un rose pénétrant. Les jardins, aménagés en clos et terrasses successives, valent également le détour. Tout comme "Orchidées à Fontfroide", une grande exposition-vente d'orchidées et plantes tropicales organisée chaque automne à l’abbaye.

 

A la découverte du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise

Le Massif de Fontfroide compte plus de 50 kms de chemins, à emprunter sans modération à pied ou en VTT pour admirer les panoramas sur la région et humer avec délice les arômes des plantes de la garrigue - thym, romarin, bruyères, cistes, etc. - qui foisonnent le long des sentiers.

 

La capitale des plaisirs de bouche

Le chef Yohan Renard propose de découvrir à La Table de Fontfroide une cuisine méditerranéenne moderne, accompagnée des incontournables vins des Corbières que produit l’abbaye. Les vignes de Fontfroide font en effet partie intégrante du patrimoine historique et culturel de l’établissement. Les parcelles produisent aujourd’hui un vin d’excellence, signature du terroir des Corbières. Rendez-vous dans l’ancienne cave du XIXème siècle de l’abbaye, réaménagée en caveau, pour une dégustation gratuite. Vous en ressortirez même avec quelques conseils sur les accords mets et vins et des recettes régionales pas piquées des hannetons ! Retrouvez les offres oenotouristiques de Fontfroide ainsi que le calendrier des concerts, événements et expositions sur www.fontfroide.com.